La mode, l’une des industries les plus polluantes au monde

L’industrie du textile est aujourd’hui la deuxième activité la plus polluante au monde après le pétrole. Le coton est une fibre végétale qui entoure les graines des cotonniers « véritables », un arbuste de la famille des Malvacées. Cette fibre, presque constituée de cellulose pure, est généralement transformée en fil qui est tissé pour fabriquer des tissus. La deuxième place que occupe l’industrie textile est dû en grande parti par la culture du coton.

La production mondiale de coton

Aujourd’hui, il y a 91 pays producteurs de coton dans le monde. Récemment, la production totale de coton dans le monde a atteint plus de 72,5 millions de tonnes à partir de 33,8 millions d’hectares. Le continent asiatique se classe 1er pour la production de coton et la superficie récoltée, tandis que l’Amérique du Nord se classe 2ème et l’Afrique 3ème pour la production. Le continent sud-américain se classe au 4e rang pour la production, tandis que l’Australie et l’Europe sont très loin derrière. La Chine, l’Inde et les États-Unis d’Amérique sont les trois premiers pays producteurs de coton. La Chine a produit 6 532 milliers de tonnes et l’Inde 6 423 milliers de tonnes de coton au cours de l’année écoulée, tandis que les États-Unis ont produit 3 553 milliers de tonnes.

La fabrication du coton épuise nos réserves d’eau

Pour produire 1kg de fibres de coton, l’irrigation requiert entre 5 000 et 22 000 litres d’eau. La production d’un tee-shirt en coton de 120g, cela donne jusqu’à 2 700 litres d’eau.

Pourquoi économiser l’eau ?

Les réserves d’eau dans le monde sont limitées. Sans eau, point de vie. Cela permet de se préparer à d’éventuelles sécheresses ou manque d’eau. l’économie de l’eau contribue à préserver l’environnement. L’eau contribue également à l’existence et à la préservation des communautés humaines et à tout ce qui permet leur confort et leur sécurité. Le manque d’accès à l’eau peut créer des conflits entre différentes communautés. Elle peut également créer des disparités sociales dans les communautés.

Conséquences des produits chimiques et pollution de l’eau selon European Environment Information and Observation Network

Les processus de production textile utilisent une grande quantité et une grande variété de produits chimiques. Environ 3 500 substances sont utilisées dans la production textile. Parmi ceux-ci, 750 ont été classés comme dangereux pour la santé humaine et 440 comme dangereux pour l’environnement. On estime qu’environ 20% de la pollution mondiale de l’eau est causée par la teinture et la finition des produits textiles, affectant la santé des travailleurs et des communautés locales. La culture cotonnière est la troisième activité agricole la plus consommatrice d’eau.

Pourquoi la marque Allflowz à fait le choix du coton bio?

Le coton bio est une fibre naturelle, sans OGM, bien moins gourmande en eau que le coton conventionnel. Et surtout, sa production n’utilise pas de produits chimiques (ni engrais, ni pesticides) et favorise la rotation des cultures pour garder des sols plus sains, plus fertiles et plus humides. Quant aux déchets de l’égrainage du coton, ils sont recyclés pour l’industrie alimentaire animalière.

L’origine des matières de nos collections

Des matières que Allflowz  sélectionne avec soin. Nos vêtements sont uniquement confectionnés à partir de fibres naturelles issues de plantations durables, offrant une douceur inégalée à nos pièces. Le coton biologique n’est pas une option pour Allflowz, c’est notre ADN. De même pour le lin, le Tencel®, produit à base d’eucalyptus ou encore le Modal®, fabriqué à partir de hêtre. Et si nous utilisons du polyester, il s’agit de polyester recyclé, dans une logique d’économie circulaire.

Confections certifiées

Nos collections Allflowz sont confectionnées en Asie et au Portugal pour nos pièces en lin. Tous sont certifiés par les plus grands labels (GOTS, OCS Blended, Oeko-Tex). Et nos  fabricants? Tous répondent aux critères de sécurité les plus sévères et sont choisis pour leur respect des conditions de travail des ouvriers conformément à leur engagement dans la Fair Wear Foundation.

Comment être sûr d’être en possession d’un vêtement bio?

Pour reconnaître que votre vêtement est en coton biologique, la certification« Global Organic Textile Standard (GOTS) » est reconnue mondialement.  Le référentiel Global Organic Textile Standard (GOTS) est le fruit d’une collaboration entre les principaux acteurs dans le domaine de la normalisation ayant pour but de définir des exigences reconnues dans le monde entier et permettant ainsi de garantir la qualité biologique des textiles depuis la récolte des matières premières, en passant par la fabrication responsable d’un point de vue social et environnemental, jusqu’à l’étiquetage pour offrir une garantie fiable au consommateur.
Depuis son lancement en 2006, le référentiel sur les textiles biologiques, Global Organic Textile Standard, a déjà démontré ses possibilités fonctionnelles. Porté par la consommation croissante de fibres biologiques et par le besoin de critères d’évaluation unifiés dans les secteurs de l’industrie et du commerce, il a gagné en reconnaissance permettant aux transformateurs et aux fabricants de fournir des textiles biologiques assortis d’une certification reconnue sur tous les principaux marchés.

Nous espérons avoir répondu par le biais de cet article à certaines questions sur la marque Allflowz que nous recevons. Car si il y’a une chose que nous souhaitons c’est surtout la transparence sur nos collections et motivations. Pour nous vous êtes plus que des clients !

Allflowz s’habiller bio accessible à tous⇒

 

ut ut elit. Donec consequat. Lorem id mattis